La féminité

Mes cheveux sont affreux. L’idée que je vais peut-être vers une perte totale de ce qui était autrefois la première chose à laquelle les autres m’identifiaient, est un cauchemar cruel qui me hante quotidiennement. De toutes mes souffrances, c’est ce qui semble le plus futile qui finalement achève réellement de briser mon identité et mon assurance. Je peux donner le change, tant que j’ai l’air normale. Tant que je suis moi, tant que je séduis aussi. Sans séduction, qui suis-je ? La vision de mon crâne clairsemé est la chose la plus répugnante que j’ai pu constater sur ce corps que je hais depuis toujours. Depuis toujours. Dans mes premiers carnets, à 6 ans, je me décris comme grosse et laide, j’avais déjà cette obsession pour ce corps qui me semblait extérieur à moi-même, dans lequel j’étais comme enfermée. J’ai grandi avec ce sentiment malsain de chercher comment me dissimuler.

Et puis peu à peu, ce corps devient objet d’attention et de désir. On se construit sur ces histoires pseudo-valorisantes autant que sur les jugements acerbes et les violences. Cette construction est bancale pour beaucoup de femmes, je crois. La mienne l’est d’autant plus que j’ai été tour à tour la grosse puis l’anorexique, la violée, la salope puis la malade. Je séduis, je me dégoute, je recherche l’attention et la fuis, tout est confus, et pourtant je sais que j’ai tant besoin de me rassurer dans le regard de l’autre, que c’est un aspect central de ma personnalité, de ce que j’ai échafaudé en moi pour survivre. J’attends une plénitude qui m’est interdite, car après avoir plu je crains de décevoir, instantanément et de manière maladive.

Je voudrais me débarrasser de la lourdeur de cette masse molle et informe, de ces articulations grinçantes et cette pseudo-féminité qui s’efface si vite, si injustement. De cette peau jaune, bleue, grise, de sa surface douloureuse. J’aimerais être légère, j’aimerais marcher au dessus du sol. J’aimerais n’être qu’une petite brise, un souffle, un courant d’air.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s